Différents modes d'administration


diffuseur.jpg

 


  • La diffusion passive :

  • La voie la plus facile à utiliser. On diffuse dans une pièce une ou plusieurs huiles essentielles. Mais on ne diffuse pas n'importe quelle huile !
  • Certaines sont toxiques pour les enfants, femmes enceintes et animaux. Certains diffuseurs d'arômes sont en vente libre. Il faut privilégier les diffuseurs qui ne chauffents pas les huiles essentielles. A température trop élevée, l'action des arômes se perd.
  • Par l'odorat, les subtances aromatiques parviennent droit au cerveau en passant pour les fosses nasales. Les substances actives des huiles essentielles sont absorbées par les poumons et arrivent dans la circulation sanguine. Elles sont ainsi transportées dans les organes.

  •  
  •  
  • L'inhalation / l'olfaction :
  • inhalation.jpg
  • Les huiles essentielles agissent sur notre psychique.  
  • Elles peuvent s'utiliser :




  • - en olfaction, en ouvrant un flacon et en respirant lentement et profondément. Les états psychologiques sont directement influencées par l'olfaction de sorte que l'effet est immédiat. 
  • - en inhalation humide, idéale pour les rhumes et les encombrements des voies respiratoires. Elle permet de dégager les voies respiratoires en faisant éliminer toutes les mucosités ou crachats. Des synergies d'huiles essentielles sont vendues prêtes à l'emploi ou les huiles essentielles utilisées peuvent être par exemple l'HE de pin sylvestre, HE d'Eucalyptus ...
  • Pour les maux de dents ou abcès dentaires : HE d'eucalyptus et HE de girofle soulage et fait mûrir l'abcès.
  • Pour l'acné et petits problèmes de peau : l'inhalation permet de nettoyer et d'aseptiser la peau (Genevrier), d'apaiser un visage irrité (Lavande), de resserer les pores de la peau (Lavande et Cèdre).
  • Dans tous les cas, les huiles essentielles sont à verser dans un bol d'eau chaude et, la tête recouverte d'une serviette, respirer par de grandes inspirations lentes et profondes par le nez variant de 2 à 10 minutes selon les cas.
  • - en inhalation sèche, mettre 2 gouttes d'huile essentielle dans un mouchoir et respirer.
  •  



  • La voie cutanée :
  • fotolia 9250286
  • Cette voie est utilisable à partir de 3 ans ; il faut faire attention aux risques d'allergie. La plupart du temps l'huile essentielle est diluée dans une huile végétale choisie spécifiquement pour être complémentaire de l'huile essentielle et agir en synergie avec elle.

  • Différentes façons d'application sur la peau :
  • - Bains : Les huiles essentielles ne sont pas solubles à l'eau. Il faut donc ajouter un disper ou émulsifiant qui sont variables : soit 2 ou 3 cuillères de miel, soit du lait ou un disper prêt à l'emploi vendu pour le bain.
  • - Frictions : Les huiles essentielles pénêtrent la peau en 20 minutes environ, sans barrière cutanée, et dans les 4 heures qui suivent, elle se retrouvent dans le sang et la lymphe. La friction aromatique est un moyen pratique et précieux d'absorber les bienfaits des huiles essentielles.
  • En règle générale, la posologie indiquée est à frictionner dans le sens des aiguilles d'une montre (dans la plupart des cas) sur le plexus solaire, la nuque, la base de la colonne vertébrale, les poignets ou la plante des pieds en cure de 3 semaines.
  • Toutes les huiles essentielles ne peuvent pas s'appliquer directement sur la peau : Certaines chauffent, brûlent (Cannelle, Thym, Gingembre...) ou glacent (Menthe) ; c'est pour cette raison que les indications d'un aromathérapeute sont indispensables mais il est possible de se procurer des synergies prêtes à l'emploi.
  • - Massages : Après avoir dilué les huiles essentielles dans une base d'huile végétale appropriée, faire pénétrer ce mélange par l'intermédiaire du massage permet, à travers la peau, d'agir sur les tissus, les muscles ou les organes situés plus en profondeur.





  • La voie orale :

  • l aromatherapie la solution bien etre image dossier paysage
    C'est la voie la plus difficile à utiliser en raison de la toxicité des huiles essentielles. On la réservera aux conseils d'un médecin, naturopathe ou aromathérapeute uniquement qui saura adapter l'huile et sa posologie à chaque problème.
  • La toxicité peut être très importante avec un surdosage d'une goutte seulement.


  • Le mode d'administration d'une huile essentielle pour un adulte ne devra pas dépasser une ou deux gouttes d'huile sur un comprimé neutre, sur un sucre ou diluées dans une huile végétale, du miel ou une gélule.

 

  • La voie orale est contre-indiquée pour les enfants de moins de 7 ans pour la quasi totalité des huiles essentielles.




  • La voie rectale :

  • On utilise des suppositoires contenant un mélange d'huiles. Cette voie est sans limite d'âge donc très intéressante en pédiatrie.




La voie gynécologique
:

On utilise des ovules contenant également un mélange d'huiles et ce mode d'administration est  très intéressant  pour sa rapidité d'action dans le lieu même du trouble.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus